Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 22 août 2019

L'été

L"été fut chaud 

,

l'herbe a roussi

Même dans ce froid pays

Les fleurs courbent la tête

Ils faut leur donner à boire

La lavande n'a pas tenu

Le fuschia si beau avec ses danseuses roses et blanches

S'est caché dans le terreau du pot

Les gaillardes ont oublié de fleurir

Les marguerites ont fermé leurs corolles blanches et ont séché

Mais dès qu'une pluie forte se met à tomber

L'herbe    reverdit et triple de haut

Tandis que les haies tendent leurs bras verts vers le ciel    

Mais la fin de l'été approche, les nuits sont presque froide

Le chat ne veut pas rester tout seul dans la nuit

Près de moi il cherche un abri .

C'est bientôt la fin de l'été.

j.a.                                                                             

mardi, 02 octobre 2018

Mot annuel?

Bonjour, 

Voici presque un an que je ne vous ai pas écrit, chez lecteurs, mais je viens à nouveau vous gratifier de ma présence. 

Combien sont partis parmi nous? 

Mais surtout, combien de nos poètes s'en vont?

Encore aujourd'hui, le grand Charles, pas le président, mais le musicien, le parolier, le poète, le chanteur, le comédien, le magicien… 

C'est triste, la semaine dernière, mon oncle centenaire, qui paraît-il, écrivait ses mémoires,  et cette fois, un grand poète...

A la chorale, on chantait "Viens voir les comédiens", sans savoir exactement de qui était la chanson…  on chantait aussi ses chansons dans les colos, tout comme celles de Hughes ou de Francis, ou de Graeme, sans savoir de qui elles sont exactement, parce que ces chansons sont devenues tellement populaires, qu'on en oublie de savoir qui les a écrites et chantées en premier. 

Voilà, j(espère revenir avant un an… et avec de moins mauvaises nouvelles. 

A bientôt. 

j.a.

samedi, 14 octobre 2017

Un nouvel automne

Bonjour,

Un nouvel automne est venu

Une belle journée et un beau week-end étaient annoncés.

Mais déjà le ciel s'assombrit.

Pas de chance pour les 20 °

Qui devait faire chanter ce dimanche et ce samedi

Pour ceux qui ont l'occasion de sortir

D'aller dans les villages fleuris admirer les fleurs aux chaudes tintes multicolores

Et flâner par les chemins à la recherche des baies réservées aux mésanges, pinsons,

Et autres représentants de la gent ailée,

Et humer par monts, vallons et forêts,

l'odeur des feuilles qui tombent et s'amassent sur les chemins,

rouge carmin, vert bronze, ocre jaune ou roux orangé,

Les tons mordorés, nous nous en irons rassasiés

des beaux fruits tombés des arbres et rassemblés dans le panier sous la treille,

sur la vielle table en fer forgé, les raisons d'or et de pourpre,

les prunes, mirabelles, reine-claude et les vieux pots de confiture de mamie...

J. A.

 

 

 

Test

Test

dimanche, 27 novembre 2016

Le froid, l'hiver

Le froid est arrivé ... Brr...

Un grand froid glacé qui envahit la maison..

Avec parfois un répit..

Les journées sont courtes...

Et sous ma courte-pointe,

Je me mets bien au chaud...

Exit le froid de la nuit...

Exit la pluie glaciale...

En cette fin novembre...

Je me love dans mon poncho,

Je me glisse sous la couette, bien au chaud,

En attendant décembre

Et ses illuminations,

Et ses jolies lampions,

Qui illumineront

Les jours les plus courts de l'année,

Quand on se lève avant l'aurore

et que l'on se couche longtemps

Après le crépuscule...

Où est passée la canicule?

 

j. a.

 

lundi, 30 mai 2016

Les beaux jours

Les beaux jours arrivent, mais quel temps de chien? Du ciel gris,

des nuages

et déjà des orages

quel dommage!

Voilà que je me prends

pour la petite Pixie

qui me fait penser

à la grecque Pythie

Et disait ses oracles

météorologiques!

Quelle météo!

Que d'eau!

 

j.a.

mardi, 22 décembre 2015

Joyeux Noël

Bonjour,

En ces jours de fêtes, je vous souhaite à tous de bonnes fêtes et joyeux Noël!

j.a;

lundi, 06 juillet 2015

Les quatre Maries

"Last night there were four Marys,

To-night, there be but three,

There were Mary Beaton, and Mary Seton,

and Mary Carmichael and me".

"La nuit denière, il y avait quatre Maries

Cette nuit, elles ne seront plus que trois,

Il y avait May Beaton, Mary Seton,

Mary Carmichael et moi."

Mais qui étaient donc ces quatre maries auxquelles cette chanson "Mary Hamilton", re-populariée par Joan Baez dans les années 60, fait-elle allusion?

Ici, Joan Baez rend un hommage à son héritage maternel, d'ascendance écossaise, sa mère   fait partie de la famille noble Chandos-Brydge. De par son père, Joan Baez est aussi d'origine noble, il y avait des "de Baez" à la Renaissance aux Canaries (probablement un conquistador) et au Moyen-Age en Belgique (je crois une dame mariée à un prince de Mérode). 

Mais revenons à nos moutons... Ces quatre Maries sont donc écossaises. de la suite de Mary Stuart. De Mary Stuart, on a surtout retenu la zizanie entre Marie Stuart et sa cousine la reine Elisabeth Ière d'Angleterre.

Mary Stuart est d'abord reine malheureuse de France, car veuve très tôt, elle doit regagner son pays natal, l'Ecosse dont elle est la reine. Où elle aura trois maris, issus de la noblesse écossaise, mais qui ont de l'ambition et son deuxième mari l'oblige à lui donner le titre de roi. Mais Mary avait mis au monde un héritier pour le throne d'Ecosse. Jacques.

En perpétuelle dispute avec son frèer, celui-ci la fera finalement abdiquer au profet de son fils et prendra la régence. Mary s'exile alos en Angleterre où elle fut réfugiée et même l'hôte de sa cousine Elisabeth, avant d'en être la prisonnière, car Elisabeth cherchait à se débarasser de cette cousine encombrante, ancienne reine et de surcroît catholique.

En attendant, les dames de sa suite restèrent avec elle. Ce sont les familles Seton et Hamilton qui l'ont aidée à soritr d'Angleterre. Et ils faisaient parite de ceux qui lui avait conseillé de s'exiler en Angleterre, plutôt qu'en France, ce qui lui fut fatal.

Tout comme cette pauvre Mary Hamilton, décapitée pour avoir été trop proche du roi... entendons-nous.. ou pour la trahison de la famille Hamilton, partisans de Mary Stuart, par rapport à Jacques Ièr? Cette chanson est à la première personne, c'est Mary Hamilton qui parle... Est-elle l'auteure de la chanson?

En tout cas, dans cette Ecosse où les intrigues, complots, s,trahisons, et petites guerres internes entre nobles allaient bon train, Mary Stuart a eu la vie beaucoup moins facile qu'en France. Victime des complots de ses maris, de son frère et des autres intriguants, la pauvre Mary est balottée entre les nobles écossais. Ses quatre suivantes, les quatre Mary,  sont ses aides et ses confidentes. En comparaison,son exil en Angleterre, apparaîtra dans un premier temps comme une période de paix intérieure.

Les longues ballades anglo-acossaises ont souvent un fond historique, comme Greensleeves qui aurait été écrite par Henry VIII d'Angleterre pour pleurer ses six  femmes, ou The Death of Queen Jane, une chanson qui relate la mort en couches de Jane Seymour. Dans la chanson Queen Jane est Jane Seymour, King Henry est Henry VIII, Jane Seymour était le fleur aimée de l'Angleterre qui ne sera plus jamais (the flower loved England, will never be no more".

Dowland, le luthiste a écrit aussi pour les nobles : Lord Willoughby's Welcome Home" par exemple où il souhaite la bienvenue pour le retour de Lord Willoughby.

Un fond historique aux chansons? C'est cette tradition que vont continuer les amércains avec par exemple, des chansons comme Joe Hill qui relate la vie d'un syndicaliste américain. Parfois ce seront de simples faits divers, qui vont inspirer les  balades américaines, comme The Lily of the West, où un amant tue son rival ou "Banks of the Ohio", où un jeune homme se lamente d'avoir tué son amie, ou "Long Black Veil" où un homme mort raconte comment il n'a pas voulu prouver son innocence dans un meurtre, car il aurait été obligé de salir l'honneur de la femme de son meilleur ami, car son alibi était qu'il était dans les bras de celle-ci à l'heure du crime. (En attendant le coupable courait toujours, mais ce n'est pas dit la chanson...)

j;a.